Heading North!!!!!!

Je vous ai donc précédemment parlé de mon anniversaire, super chouette, et de ma nouvelle cousine, qui ne l’est pas moins, mais pour un peu, j’en oublierai de vous relater mes vacances là-haut, tout là-haut, un nouveau record de longitude pour moi (et pour Maman d’ailleurs!), le Cercle Polaire…..

Tonton Éric a eu l’idée fantastique d’aller vivre dans un coin de la planète où le soleil ne se couche jamais. Bon, l’hiver suivant, il s’est rendu compte de sa boulette, puisque le soleil ne se lève jamais….. mais il tient bon, et nous avons donc eu la chance de passer une dizaine de jours dans ce Far North…..

Je vous passe les détails technique, avions inintéressants au possible -ni nourriture ni dessin animé, s’entend- et pas de retard, nous arrivons en pleine nuit, et sommes accueillis par Tonton, qui nous a même apporté des brioches locales…. Il sait me parler, celui-là!!!!!

Une bonne nuit de sommeil plus tard, nous faisons connaissance avec la maison, Mia, et bien sûr Iulia. Un petit tour en ville plus tard, nous prenons le pouls de Harstad,

harstad harbor

0ù il fait plutôt beau, et la mer (ou le fjord, ou le bras de mer, ou je ne sais quoi, l’eau étant ici omniprésente….) est d’un calme extraordinaire. Nous avons droit à un défilé de belles américaines (des voitures),  qui nous renforcent dans un sentiment déjà bien présent que les vikings sont assez influencés par la culture et le style de vie étatsuniens.

Les îles Lofoten n’étant pas bien loin, et une journée de beau temps étant au programme (avant 7 jours de pluie :-(….), nous décidons sur les conseils de Tonton de partir à la découverte de cet archipel. Nous partons donc au volant de la Polo jaune (Éric prête même sa voiture à PaMan!), direction le sud, et notre ultime but, un village répondant au sobre nom de Å. Ils sont fous ces vikings…..

Les îles se succèdent, et nous passons de l’une à l’autre de ces perles en enfilant ponts et tunnels, pas un ferry!!!!! Notre premier arrêt se fait au bord d’un fjord, où l’eau est si tranquille, les montagnes si belles, que l’on se croirait dans une carte postale….

lofoten haven

Notre première étape sera Henningsvär, village surnommé la « Venise » des Lofoten, auquel nous accédons au crépuscule, et qui nous laisse une magnifique impression vespérale. Les séchoirs à morues, les maisons et pêcheries sur pilotis se succèdent, toutes peintes de couleurs vives, traditionnelles de ce coin de la planète. Notre hébergement se révèle être un rorbu, ancienne maison de pêcheur convertie en chambre d’hôte, qui est vraiment chouette. Après 2 ou 3 bêtises (pardon PaMan, je ne monterai plus sans permission sur une échelle de 2m de haut….), nous allons faire ce que je fais le  mieux, me régaler!

soupe de poisson!

Papa est un peu moins à l’aise dans ce restaurant de poisson que Maman et moi, mais il finira comme d’habitude par trouver son bonheur! Après une bonne nuit de sommeil, nous nous arrêtons dans un petit coin de paradis, que nous avions repéré la veille, sous la forme d’une magnifique -je pèse mes mots, en ayant déjà vu un nombre certain- plage de sable blanc. Je me fais un petit château de sable, mais la baignade ne me tente pas plus que ça, il faudrait que j’enlève la doudoune……

white sand beach

Ces paysages ne sont pas sans nous rappeler la Nouvelle-Zélande, où mer, montagne, moutons et températures moyennes faisaient déjà des entrechats…. Tout ceci n’est pas pour me déplaire, j’adoOOore!!!  Nous croisons une locale en maillot de bain, prête pour son bain quotidien, BRRRRRR……, mais aussi quelques suisses, qui ont fait en voiture le -long- voyage jusqu’ici. Je pense alors à ma Mamie, qui est venue croiser ces terres lointaines, en camping car, il y a quelques dizaines d’années…..

grass roof top

 Saisissant notre chance de nous trouver ici (dans les 68° nord) et maintenant (il fait beau et chaud, ce qui, d’après Papa, est une contrepèterie belge), nous croisons encore plus au Sud, en direction du plus septentrional village des Lofoten, sobrement baptisé Å (prononcer O, s’il vous plait!).

comme son nom l'indique

Å

Cet endroit est aussi cute que quaint (à vos dicos), et n’abrite hors saison que 90 personnes! Cette fin de mois d’Août est très tranquille, et nous flânons dans un dédale de ruelles, ou plutôt de passerelles, qui nous emmènent rapidement d’une extrémité du village à l’autre… La saison de pêche à la morue ne commence qu’en Janvier, et tout est vraiment calme. Morts de soif, et morte de faim,  nous entrons dans l’unique épicerie du coin, et discutons avec un norvégien super sympa, qui nous fait cadeau d’une bouteille d’eau, et de caramels mous! Moi qui croyais que les vikings étaient plutôt pas trop sympas, j’en prends pour mon grade, avant que Tonton Éric ne me rappelle que toute règle a ses exceptions (Il est très fort, Tonton Eric, même qu’il est docteur!!!).

Éric nous a aussi indiqué un sentier à emprunter pour terminer la journée, qui nous permettrait d’admirer depuis une crête la mer de Barents, et la mer de Norvège d’un seul coup d’œil…. Malheureusement détrempé, nous ne l’empruntons que sur quelques centaines de mètres, assez pour nous en mettre plein les mirettes devant le spectacle offert par le lac que nous longions….

mirror lake

La remontée se fait tranquillou, en passant par Rose, puis une série de villages plus typiques les uns que les autres,

nusfjord

Avant notre seconde étape, le village de Ballstad. L’auberge de jeunesse (encore un Big Up à Mamie) qui nous attend se révèle être une série de rorbus, et nous passons une super soirée, ensoleillée, douce, et avec des Barbapapa pour moi, et un verre de vin pour PaMan…..

notre rorbu

C’est une pluie battant contre nos fenêtres qui nous réveillera le lendemain, et nous ne ferons que nous précipiter dans la voiture (heureusement étanche) d’Éric, pour faire une remontée d’un trait pour retrouver ma copine Mia! La suite de notre séjour se déroulera sans un accroc, entre mon anniversaire, de longues ballades dans la steppe environnante, une balade en Laponie pour aller voir des ours et des loups, ainsi qu’un joyeux accident : je n’avais jamais vu PaMan aussi heureux de se faire réveiller par ma pomme à 1h30 du matin pour une envie de pipi…… Une aurore boréale révèlera sa fantomatique beauté à nos yeux ébahis, nous offrant ce merveilleux spectacle de rideau cosmique, une rareté d’après Tonton à cette époque, dans la mesure où la nuit n’est pas complète, et que la lune était levée!!!

Chui trop contente d’avoir offert ce show à PaMan!!!!!!

aurora borealis

Enfin voilà, nous voici rentrés depuis un moment, mais, puisque je suis maintenant en moyenne section de maternelle, je n’ai plus un moment à moi pour écrire……

Je vous embrasse bien fort, luv,

Alix…….

Publicités