AUX ANGES…

Ce qui est logique, je suis sur l’île des dieux….

Salut les amis ! Vous pourriez penser que je suis fainéante, de ne commencer à raconter mon voyage qu’en me rapprochant de la fin de ce dernier, mais moi, m’sieurs dames, j’aime à m’imprégner de l’ambiance, des gens, avant de pouvoir raconter. Bon, j’aime aussi me laisser infuser des heures dans la mer ou la piscine, voire les deux, ce qui me laisse peu de temps pour écrire.

Bref, Bali, c’est chouette. Si l’on passe sur un voyage un peu long (mais quelle orgie de dessins animés, de repas, de câlins), des bagages perdus qui nous ont obligés à m’acheter un nouveau maillot, et deux jours à prendre des douches froides (enfin froides, on est quand même sous les tropiques) parce que PaMan n’avaient pas pensé que les mitigeurs pouvaient être inversés par rapport à notre hémisphère, le reste et génial. Pour vous le prouver, non seulement les habitants sont gentils, mais ici, même un macaque croisé AU hasard dans un coin de la forêt te file une banane !

ALIX:BANANE:SINGE

Notre première partie de séjour s’est déroulée tranquillement, à apprendre comment fonctionnent l’île et les iliens, à faire de la plage, et à visiter des temples, et quelques coins paumés. Nous avons ainsi appris que le tourisme fait quelques dégâts, et que la philosophie hindouiste des balinais en prend un petit coup… Ils sont toujours super sympas, souriants, et ils adorent les enfants, moi en particulier, mais ils sont quand même vraiment de plus en plus portés sur l’argent… Il faut dire que nous sommes ici multimilliardaires, puisqu’il faut 15000 roupies pour faire un € ! Dans les coins touristiques du sud de l’île, que nous devons arpenter, car ils cachent parmi les plus belles plages de sable (très blanc le sable, Mamie Josette, et avec plein de cocotiers !), nous nous faisons alpaguer mètre après mètre par des vendeurs de tout ! Après quelques jours d’acclimatation, tout ceci fait partie du paysage, au demeurant fantastique !

BALANGAN

La maison dans laquelle nous avons passé les premiers jours se trouve au milieu des rizières, et je peux vous garantir que la journée ici commence tôt ! Les paysans sont en effet à pied d’œuvre dès le lever du jour, 6h00 donc, et commencent à chanter ou crier pour effrayer les oiseaux qui aimeraient faire une récolte avant l’heure… Papa adore, vous imaginez, quant à Maman et moi, nous dormons comme des loirs, ou plutôt comme des locaux, bercés par les bruits de la ferme…

Le gang (c’est le chemin, en balinais ou indonésien) dans lequel nous habitons est gardé par un gang de chiens, et il donc maintenant un fait établi que je n’ai –presque- plus peur des canidés, qui aboient au moindre bruit, mais détalent au moindre geste vaguement menaçant ! J’ai d’ailleurs rebaptisé tous les clébards de la rue, en français, ce qui n’a rien de ridicule, puisque cette dernière est habitée par une majorité de mes compatriotes !

ALIX DEVANT LA MAISON

Quand je pensais à Bali, avant, j’imaginais des rizières et des temples, mais aussi ces chouettes danseuses, qui dansent avec leurs doigts autant qu’avec leur corps. Comme j’adore la danse en général, depuis que j’ai été hypnotisée par des vahinés dans les îles Cook, PaMan ont été assez cool pour m’emmener 2 fois, oui, DEUX fois au spectacle. Alors la premier n’est pas vraiment ce que j’attendais, mais c’est pourtant génial, avec le roi des singes, Hanoman, qui fait le pitre et saute au-dessus du feu, au son lancinant des chanteurs de Kecak,

HANOMAN

Le second spectacle répond parfaitement à mes attentes, comme vous pouvez le voir,

ALIX CONCENTREE

BAJONG

Et la vie se déroule gentiment, le temps passant. J’insiste parfois pour équilibrer les journées, car PaMan se laissent emballer par leur soif de découverte, mais ces deux là sont assez cool pour me laisser buller à la maison de temps en temps. Et quand je dis buller, je pèse mes mots, car, je sais désormais nager sous l’eau, sans aide aucune, et en faisant des bulles avec mon nez !

ALIX IN THE WATER

Alors maintenant, je vous embrasse parce que je pars avec Maman à la plage  jusqu’à demain, alors que Papa se tapera, s’il y arrive, l’ascension du mont Agung, point culminant de Bali !

Rassurez-vous, j’ai encore plein de choses à vous raconter, soyez simplement un peu patients, siouplé!!!

Une réflexion au sujet de « AUX ANGES… »

  1. Ça fait envie ! mais peut-être un peu chaud pour un tonton qui ne supporte pas plus de 26 degrés. Pour la piscine de l’école, tu seras en avance sur les autres. Zut ! j’ai dit un gros mot, désolé, vous êtes encore en vacances le 24 août, mais maintenant ? GROS bisous des Bretons gorgés de cidre et de galettes/crêpes au caramel salé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s