Andy Warhol…

Salut tout le monde! Vous pensiez sans doute que ce magnifique blog allait s’achever ainsi, qu’une fois la révolution faite, je n’avais plus rien à dire?

Détrompez-vous! J’ai juste eu à me remettre dans le bain de la vie française, scolaire, et tout le toutim. En plus, même le Président de la République a changé, il fallait que je me recale sur TOUT!

Et puis, je suis devenue un genre de vedette, comme vous pourrez le constater en parcourant le magazine Actives, page 66…… Ne reconnaitriez-vous pas ma petite frimousse?

Je vous laisse, je vais profiter de mes 10 minutes de gloire ……

Allez, je ne resterai pas silencieuse aussi longtemps la prochaine fois,

Luv,

Alix!

Publicités

THIS IS THE END…..

I’m having my very last nap in an airport, at least for a while….. And my thoughts fly back to the beginning of our fantastic journey, almost 10 months ago. I’ve got loads of memories, for sure, but I’ve got a special one to the people I met, from HK to NYC. To you guys, I say MERCI, and to you guys, I write this post in English, so you won’t have to get an app or whatever to translate.

  • Mandy, thanks for all your gifts (I would not even consider to eat without the cutlery you offered me!), and for leading us around the amazing maze of Hong-Kong…
  • Julie & Roger, I had some great time with you guys, thanks again for spotting a picnic area so close to a playground!
  • Richard & Willy, I did enjoy a lot the restaurants we went together, in Palm Beach and in Muri, as well as your fantastic moustache (that’s for Richard, of course…)…
  • Caleb, you’ve been my first boyfriend, and I assume I’ll remember that all my life! Mom and Dad enjoyed your appetite too, and Dad the surf session. Thanks again for your artwork, I’ll hang it on a wall as soon as I’m at home!
  • Haize & Uhain, alias Vague et Vent, mes copains de bacs à sable de Rarotonga. Ma première expérience scolaire a été avec vous, sans parler de la noix de coco rapée, croquée… Bises à vos parents!
  • Véronique, Paul & Emmylou, my only regret is to have met you folks too late… The 3 of you are a great and generous family, And I now know Queenscliff would for sure be a great base camp for re-discovering Australia when I’m a little older!
  • Peter, Heather and family, Adelaide was funny too, my bedroom was like a children’s paradise. Thanks for letting me play with all those toys, and for letting me meet Harper! I hope that Kylie‘s now in better shape, and that Port will someday win another Grand Finale.
  • Teresa & Norman, a special mention to you guys. The food was perfect!!!!! I’m kidding; I loved the way we met, and I’m sleeping every night with Froggy, the plush frog you offered to me. I hope Norman is riding his bicycle again, and that you’ll keep on enjoying life in your aussie way!
  • Marc & Sue, we met by chance, and you saved a part of our journey, with a simple coat hanger….. Dad will always remember breakin’in his own car, and we’ll remember too the great time spent with you in the vineyards, and in Brighton. Say hello to Julie & Santi for me
  • Cathy & Arch, sorry for not having made a swap with you, I hope your stay in France met your expectations. You guys (well, especially you, Kathy!) were a little part of France, back in South Australia, and I’ll long remember my birthday cake and presents as well!
  • John, First thank you for shuttling us from the airport! And then for spending so much time with us, for sharing all that good wine, and for welcoming my Grand-Mother Roberte too! Hope Stéphane will succeed in publishing one book too.
  • Bob & Diane, not meeting you was a pity, but I know you are very good people, as Roland & Josette miss you SO much! Thanks for that great swap!
  • Martin, your Kiwi hospitality was over the call of duty, and I felt simply happy to shout ON-ON, on that first New Zealand’s night. Your tips were fantastic, and thanks to you, we almost never got lost!
  • Simone & Arend, Chance was on our side when we met in that Te-Anau’s campground’s kitchen! I instantly felt the good vibes, and I’m so happy Mom’n Dad keep on staying in touch with you guys! Just come and ski in the French Alps, we’ll be delighted to share some more time with you guys!
  • Ashley & Steph, Thanks for thanks for your great welcome too. Your houses were fantastic, and I loved the old time toys I played with! Dad will always remember his surf session in Onemana too! I’m so glad to meet you again next summer!
  • Amélie, my buddy, I miss you so! You parents are great too, and Mom’n Dad had a fantastic day spent with all of you. Dad is now an accomplished stand-up-paddle-boardrider, thank to your Daddy! Say Hi to Wolf and the others for me!
  • Holly and Peter, that long walk and chat in Devonport were amazing, and I enjoyed it very much. Your neighbourhood is great, and both your lives were so interesting! Peter, your tips about the local architecture were priceless, too. Thanks!
  • Sandra and family, mahalo for your aloha! I did love your hot tub, this is for sure! And eating very locally grown food was fantastic, you remember I’m a food lover… See you next summer!
  • Alain et Myriam! Tes histoires de loup Alain, ne me manquent pas plus que ça, mais votre compagnie était vraiment chouette, petit bout de France au bout du monde! J’espère que Pantoufle pense encore un peu à moi, et j’espère surtout que vous continuez d’être heureux! Quand PaMan ont les yeux qui brillent, je sais qu’ils pensent à une plongée avec toi, Alain!
  • Sue, Greg and Jakey, sharing the house with you guys was a fantastic experience. I’ve rated Jakey’s room best bedroom of my journey, was like a horn of plenty, toy wise! You definitely know what a warm welcome means, and I love that!
  • Allen, meeting you was great, too! I’ve finally spotted a lonely whale off Sans-Souci Beach, on our very last day in HI, thanks for givin me the idea to look for them! Hope we’ll meet again!
  • Emma! J’entends encore parfois ta petite voix m’appelant le matin, depuis le haut de l’escalier! Nous recevoir ainsi pendant tout ce temps fut pour nous tous (je parle aussi pour PaMan) un vrai bonheur! Continue de bien grandir, de bien t’occuper de Hugo, ainsi que d’Encore tes Parents! Je me réjouis déjà de te revoir en Juin! Greg, ne trouves-tu pas ce blogue transfiguré depuis qu’il est justifié?
  • Thomas, mon cousin d’Amérique, enfin du Canada, enfin, de Caussade. Encore une belle rencontre autour d’une assiette!
  • Barbara, j’ai adoré partager mon assiette avec toi! enfin, que toi tu partages avec moi! Mais je n’oublie ta main gentillement prêtée également à notre rencontre avec les éléphants du National Museum.
  • Last but not least, Rebecca & Adam, I’d like to meet you too! But I do know that Mom’n Dad are so fond of NYC that they’ll bring me there again, the soonest the best! Cheers.

Luv U all,

Alix…..

IL PLEURE….

Dans mon coeur, comme il pleut sur la ville…….

Le 4 mai 2012, que ce 24 Février nous paraissait loin (d’autant que nous n’étions pas censés être rentrés avant le mois de Mars)! Aujourd’hui, 23 février, que ce  4 Mai, la chaleur étouffante de Hong-Kong, le grouillement des autos et le vrombissement de la ruche humaine, me paraissent appartenir à une autre vie! Certes, les Papi et Mamie se languissent, et moi aussi, je commence à trouver le temps long avant de finalement rejoindre mes camarades de classe après 6 mois de retard, retrouver les Doudous  que j’ai laissés il y a si longtemps! Pour vous, 10 mois ne représentent peut-être pas grand-chose, mais à l’échelle de ma vie, ils représentent 24% de mes jours passés sur cette bonne vieille Terre!

Enfin bref, assez philosophé, nous en voici rendu à la fin, et j’ai déjà attaqué, en écrivant ces lignes, ma dernière nuit à New-York. La prochaine se passera dans l’avion vers Londres, et puis Zou, une nouvelle vie se présentera devant mes yeux curieux!!

En attendant, nous avons continué à éplucher la Grosse Pomme, en allant nous balader du côté du Rockefeller Center il y a 2 jours, alors qu’il faisait encore beau! Ce gratte-ciel a été construit par le milliardaire éponyme dans les années 30, au plus noir de la grande dépression, et a ainsi permis à 70000 travailleurs de joindre tant bien que mal les deux bouts. Dès 1933, le père Rockefeller s’est dit qu’il pourrait ouvrir au public les derniers étages de son nouveau jouet, pour laisser chacun apprécier la ville en ayant les fesses en l’air. Nous avons donc fait de même, et je vous garantis que nous en avons eu pour chacun de nos dollar (surtout moi, je ne paie pas encore ce genre d’attraction 😉 )….

L'Empire State Building, et l'Hudson River

L’Empire State Building, et l’Hudson River

Central Park, Mid et Up Town

Central Park, Mid et Up Town, l’Hudson et la East Rivers

topoftherock3topoftherock4

La vue est ainsi extraordinaire -je pèse mes mots-, offrant un panorama fantastique sur Central Park, et South Manhattan, incluant bien sûr l’Empire State Building, puisque nous ne sommes pas dessus (j’ai appris que pour profiter de la beauté d’un gratte-ciel, il ne faut en effet pas se trouver dedans…. fair enough, comme ils disent par ici)…

Nous avons également profité de la générosité de nos hôtes et de leur carte de membre du MoMa, pour aller visiter ce musée d’art moderne. Bon, je reste sceptique sur certaines choses, mais je suis tombée en arrêt devant les demoiselles d’Avignon (qui sont en fait à Barcelone),

avignon

Et aussi devant les soupes de Warhol, que j’avais déjà pu déguster des yeux à Perth, lors d’une temporaire! L’architecture du MoMa est vraiment à mon goût, et met en valeur les oeuvres comme les murs.

moma

moma2

J’en passe, et des meilleures, j’ai en effet adoOOoré les Rousseau (le douanier, pas Jean-Jacques), Klimt, Magritte et Brancusi….

Mais aujourd’hui, il a plu, et Maman m’a emmené au Chelsea Market, où j’ai fait comme mon pote Omer Simpson: j’ai gloutonné des Doughnuts! Pendant ce temps, Papa se faisait faire un dessin dessus. Ils sont fous, ces parents, j’vous jure…..

KEITH ON DADDY

Allez, on se voit dans 2 jours!

XXXX, Alix.

NYC, OU LA MAGIE DU GRAND N’IMPORTE QUOI……..

Salut tout le monde! Avez-vous remarqué comme le temps offre une perception parfois élastique? Je suis sûre que vous trouvez le temps long avant de me revoir, tandis que j’ai l’impression que tout s’accélère, et que je vais en manquer, de ce temps, pour finir ma visite de la Grosse Pomme!

Nous sommes donc arrivés ici il y a une semaine, et nous n’arrêtons pas! Nous courons d’un coin à l’autre de l’île de Manhattan, et sommes même sortis du cadre pour aller à Brooklyn (rendez-vous compte que certains habitants de la première n’ont JAMAIS mis un pied dans la seconde…)!

cropped-en-tete7.jpg

PaMan commencent à être habitués à la géographie de cette ville tentaculaire, et c’est drôle de les voir ainsi se diriger presque sans se tromper d’un coin à l’autre, pour me laisser la surprise d’endroits fantastiques! Par exemple, nous sommes partis de nuit de la maison, et sommes arrivés sur Time Square, où il y a tant de lumière que nous nous serions cru en pleine journée! Cerise sur le gâteau (saviez-vous qu’ici, on parle de glaçage sur le cake, plutôt?), je suis entrée dans une caverne d’Ali Baba qui ne s’appelle pas Sésame, mais Toys « R » Us, dans laquelle trône une grande roue! Cerise sur la cerise, PaMan, se regardant d’un air entendu (c’est drôle ça, comme expression!), m’ont EMMENEE sur cette grande roue! Il paraît que mon visage était celui d’une petite fille heureuse, tout simplement….

TOYSRUS

Si vous n’avez pas ouvert le bon oeil, je me trouve aux côtés de Maman sur la voiture de Scoubidou et son maitre, dont le nom m’échappe.

Je vous livre un peu tout dans le désordre, mais avant cela, nous étions allé trainer du côté de Battery Park, qui offre au moment où le soleil says good bye une splendide vue sur la statue de la Liberté (ils sont forts ces français!),

MISS LIBERTY

MISS LIBERTY 2

Ainsi que de très belles opportunités de photos….

Nous sommes également allés découvrir, dans notre voisinage immédiat, un immense fer à repasser,

FLATIRON

Ainsi que la High Line, dont je vous parlais dans un précédent billet, qui offre des vues spectaculaires sur le quadrillage routier de la ville.

New York City  est vraiment un endroit à nul autre pareil. Nous croisons toutes sortes de gens, toutes sortes de styles, et il suffit ici de paraitre suffisamment sûr de soi pour porter absolument n’importe quoi! La mode masculine se résume à un jean (sur mesure chez Levi’s, de préférence, pour $.750), porté avec des revers qui montent au dessus de bottines, une chemise, une  veste genre Barbour, et un béret en laine. Les lunettes doivent être des Wayfarer (les verres ne sont pas obligatoires), le cheveu doit être court coupé ou ras, tandis que la barbe est de rigueur….. So Funny! J’vous raconte pas comme PaMan font tâches dans cet univers léché jusqu’au moindre détail!

J’ai aussi fait la connaissance de Barbara, la copine d’école (de commerce) de Maman, qui vit ici depuis une dizaine d’années, et qui m’a emmenée flâner à Central Park, puis manger des super hamburgers, et aussi au Musée d’Histoire Naturelle de la ville de New York, pendant que Maman se reposait de sa sinusite! Barbara est maintenant une pure copine, et je sens que je vais la regretter….

ALIX'S POSSE

Enfin voilà, j’en passe et des meilleures, par exemple des gens qui se retrouvent au bord de l’Hudson River pour jouer au golf sur les anciens Piers, réhabilités à cet effet,

GOLFIN'USA

Ou la magique salle de lecture de la NYPL, la bibliothèque municipale de New York….

NYPL

Du grand n’importe quoi, j’vous dis,

J’adoOOore!

Et je vous fais des bises!

Alix.

COMME UNE IMPRESSION BIZARRE…..

Une impression soleil couchant,  puisque nous sommes à l’Ouest de Manhattan, mais bizarre, néanmoins. PaMan  semblent être aussi à l’aise qu’à la maison (laquelle, seriez-vous en droit de demander…), alors que je sais bien que ce n’est pas la maison (de Cluses, s’entend). Nous avons pris le métro, vu d’immenses immeubles (je fais dans l’allitération, c’est über cool, parait-il), mais PaMan sont comme des poissons dans l’eau. Ils répètent à qui veut l’entendre, c’est à dire moi, principalement, que c’est beau, et je suis plutôt d’accord. J’ajouterai même que c’est bon, vous me connaissez, j’ai déjeuné d’une pantagruélique pizza de chez Lombardi’s, au coin de Mott et de Prince, pour ceux qui ne connaitraient pas. C’est New York City! PaMan adorent, et ça se voit! Je sens que je vais aimer aussi, moi….

En plus, nous sommes installés dans un super quartier, Chelsea, dans une résidence qui ne compte pas moins de 1000  appartements! Je vous laisse imaginer la gestion des 3500 occupants….. L’appart lui-même est super sympa, agencé et décoré avec goût,

MISTER MAGOO

Et puis je ne vous ai pas raconté ma dernière aventure…. Comme Maman est malade, et que Papa n’a pas de tête, nous avons oublié mes vestes (la plus récente ayant 2 semaines d’âge…) chez ma copine Emma, qui par ailleurs me manque déjà! Nous nous en sommes aperçu à la douane étatsunienne,

US BORDER

Trop tard pour faire demi-tour et s’en retourner à Montréal pour réparer l’erreur! Nous avons ainsi décidé de demander à Encore une Maman de nous expédier le tout à Cluses, et de me trouver au plus vite (il fait ici moins froid que là-bas, mais quand même…) un bon anorak! Nous nous sommes donc précipité ce matin dans le quartier de Soho, pour profiter des soldes chez Patagonia, et je suis toute fière de baigner dans ma nouvelle veste de ski. Etanche et respirante, toute jolie dans ses tons corail, et de plus parfaitement assortie à ma doudoune manquante, je suis parée pour un certain nombre de saisons d’hiver…..

Enfin voilà, tout le monde dort, sauf mon nègre, et je ne vais pas tarder à découvrir la High Line, le plus récent parc de la ville, qui a ouvert quelques mois avant ma naissance, sur les traces d’une ancienne voie aérienne de chemin de fer. Trop chouette, non?

Pour en revenir à l’impression bizarre, je crois que PaMan parlent de plus en plus du retour, et je crois bien que nous nous reverrons vraiment sous peu, les amis!

Je vous aime,

Alix.

ESCAPADE EN TREMBLANT….

J’améliore mon vocabulaire (je suis censée connaitre 300 mots à mon âge, pensez-vous que je sois dans les clous?), et j’ai donc appris le concept d’escapade, en allant passer 2 jours à la « montagne », au Mont-Tremblant, la station préférée des parkinsoniens (j’apprends aussi l’humour noir, comme vous le voyez)… La station, ici appelée centre de villégiature,  se trouve à 90 minutes de route de Brossard, notre camp de base, et nous profiterons de l’occasion pour bruncher avec Michel, le confrère de Papa qui distribue les produits Leki au Canada. Nous allons ainsi manger des crêpes à la « Crêperie Bretonne » (il fallait la trouver, celle-là!!!) de Mont-Saint-Sauveur, un village qui est le berceau, paraît-il, du ski en Amérique du nord. Ces crêpes sont mondialement connues pour être énooOOOoormes, et je me régale autant de l’accent de Michel que des saveurs de mon brunch! Nous visitons ensuite le charmant village où Michel a passé son enfance, et écoutons avec plaisir les anecdotes contées avec talent par ce dernier.

Saint-Sauveur

SAINT-SAUVEUR 2

Dans les années 70, les rivalités entre francophones et anglophones étaient en effet si intenses qu’elles finissaient souvent en batailles rangées….. Cette époque est belle et bien passée, les rivaux se sont entendus sur les prix exorbitants des terrains, et chacun profite de confortables revenus touristiques. Le Musée du Ski des Laurentides nous apprend que les montréalais viennent passer le week-end dans la région depuis le début du 20ième, et que la fête commençait dès le départ du train qui emmenait tout ce petit monde vers les pentes enneigées.

Je fais ma sieste dans la voiture entre Saint-Sauveur et Tremblant, et me réveille à temps pour observer avec surprise cette station, montée de toute pièce par un groupe canadien, et qui ressemble à s’y méprendre à….. Disneyland. Les toits comme les façades sont vivement colorés, l’architecture inclut nombre de tourelles, arches… Le tout offrant un ensemble cohérent dans sa bizarrerie…. Les gens adorent, puisque Mont Tremblant est LA station à la mode de l’est du continent nord-américain.  Nous profitons d’une fin d’après-midi radieuse pour emprunter une télécabine,

CABRIOLET

Et chausser des patins à glace, pour filer comme des étoiles sur une patinoire naturelle, qui borde une jolie -et authentique- église. Vous savez que je suis une grande fille, et je suis désormais capable de patiner avec de VRAIS patins, tout blanc!

SURIA BONALI

Je pense à mon Tonton Jean-Philippe, et à sa carrière de patineur en virevoltant dans le couchant. Le froid finit par nous pénétrer, et nous quittons la patinoire pour une visite de la station, parsemée de foyers qui réchauffent mes mains et mon coeur, au fur et à mesure de notre promenade.

TREMBLANT

La montagne est vraiment belle au moment du coucher du soleil, mais les températures s’en ressentent, et nous ne tardons pas à annuler une session de luge, pour la remplacer -avantageusement- par une session bouffe (un mot pas du tout péjoratif  ou vulgaire ici au Québec), avant de se rentrer dans notre chez-nous d’une nuit, au (et non à) Kandahar.

Après une bonne nuit de sommeil, et pour Maman une extraordinaire session de Jacuzzi au clair de lune, nous ouvrons l’oeil sur un ciel bas et neigeux, et retournons donc flâner dans les rues de la station, pour tomber sur un atelier à Doudou! Cette échoppe permet aux chalands de créer de toute pièce leur doudou, en en choisissant les moindres détails. PaMan (surtout la seconde moitié, d’ailleurs…) ont l’idée de ramener un de ces doudous en guise de cadeau-mascotte pour mes futurs camarades de classe! Génial, non? Nous partons alors en quête du doudou parfait, celui qui évoquera au mieux notre aventure, pour tomber en arrêt devant un magnifique (et typique au Canada 😉 ) kangourou, que nous affublerons de quelque équipement canadien; il représentera ainsi l’alpha et l’oméga de notre voyage…..

KANGOUROU FOURRE

Après avoir rembourré le Kangourou, nous lui insérons des voeux d’amitié et de protection, sous la forme d’un ange gardien et d’une étoile rose, pour sceller ma future amitié avec mes copains de la classe de Céline!

PROTECTION & FRIENDSHIP

Nous nous occupons ensuite d’officialiser la naissance du doudou en le baptisant, et en lui éditant un passeport, qui lui permettra de rentrer en Europe avec nous!

BAPTEME

Doudou se nomme désormais Skippy! Ses papiers sont en règle, et c’est même moi qui ai tapé son nom sur les documents officiels! Chui trop fière, et la vendeuse (ici, on dit le commis, ils ont fous ces québécois!) n’en croit pas ses yeux!

Nous passons ensuite par le magasin de vêtements et affublons donc notre pote à poche d’un chouette T-shirt siglé Tremblant, et d’un ensemble bonnet et écharpe du meilleur goût; le tour est joué!!!!

DONE!

Skippy rentrera avec nous dans sa valise, il montrera son passeport aux douaniers, et ira rencontrer ses copains dès la prochaine rentrée!

Nous quittons Tremblant sous une neige battante, et prenons la route, qui nous semble assez typique du Canada,

EPINAL

Pour faire halte dans la non moins typique bourgade de Saint-Agathe-des-Monts, son lac (gelé), son joli centre-ville et ses rues enneigées!

ST ADELE

Je retrouve après une courte et pluvieuse session de luge (il pleut à Montréal!) ma copine Emma, et nous finissons la journée en s’amusant littéralement comme des petites fo(i)lles!

BIG BAZAR

Le reste de ma semaine va se passer dans les rues de la ville, nous nous baladerons dans la vieille ville, puis trainerons dans la ville souterraine, avant de reprendre la route vers ma prochaine chambre, dans une ville surnommée la Grosse Pomme, tout un programme pour votre serviteur, comme vous vous en doutez!

LUV U,

Alix.

WELCOME SISTA’!!!!

Chui trop contente!!!!!!!!!!!!!! Vous savez sans doute que j’ai  une nouvelle cousine! Bon, je pense que j’ai été la dernière à être au courant, puisque je l’ai appris sur Facebook (Tonton Eric, prépares-toi une excellente excuse pour ne pas m’avoir officiellement prévenue), mais je mets ceci sur le compte de la distance, du décalage horaire, et surtout de l’émotion. D’après mes sources, la p’tiote se prénommerait Mia, et elle est toute mignonne!

mia

Bon, ceci étant, la vie continue, et le Québec, j’adoOOOore! La transition entre châteaux de sable et bonhommes de neige se fait doucement et fraichement. Bon, je dois avouer que mes envies de faire pipi n’importe où sont tempérées -notez la finesse de ce jeu de mots- par un climat continental, caractérisé par des températures BRRRRRRRRRRR…….. Mais pour le reste, c’est le top!!!! Je suis allée ce matin faire du patin à glace, et c’était vraiment chouette…. Je retrouve petit à petit les automatismes acquis lors de mes premiers pas chassés sur la patinoire de Cluses, et mon Papa est toujours aussi fort, il me rattrape, me fait virevolter, m’emmène à des vitesses folles….c’est trop cool.

ICE SK8TING

Après m’être un peu gelé les miches, expression désormais chère à mon coeur, nous sommes allés nous rafraichir les idées en faisant de la luge!  Sur le Parc de Montroyal, des pistes de luge sont préparées pour le plaisir des habitants, elles sont séparées les une des autres et plutôt sécurisées, c’est vraiment le top. La pente était telle que j’ai préféré faire mes glissades avec Maman, ce que la luge n’a pas vraiment apprécié :-(. Je m’empresse de dire que Papa a aussi pratiqué, et qu’il est au moins aussi responsable de la condition présente de mon traineau que Maman!

LUGE A FOIN

Comme je n’étais pas encore tout à fait congelée à la fin de cette session, PaMan – bourreaux d’enfants- m’ont emmenée vers un joli point de vue, plongeant sur le centre-ville (je n’ose pas dire down town, de peur de me faire reprendre sèchement par un québécois à cheval sur la loi 101), sur le Saint-Papa gelé, et le Mont Saint-Hilaire.

MONTREAL  DOWN TOWN

Les écureuils sont ici, à ma grande surprise, à la fois nombreux et bien portants, et pas du tout tristes (il faut dire que nous ne sommes ni à Central Park, ni Lundi). Ma surprise est quelque peu atténuée lorsque je vois de véritables distributeurs de nourriture pour ces rongeurs, ainsi que pour les nombreux oiseaux qui bravent la rudesse de l’hiver!

CHHHHHH..... A SQUIRREL

Enfin voilà, comme vous le lisez, j’occupe mes journées de la meilleure façon qui soit, sport, culture, et sieste, puisqu’une fois de plus, je ne sais pas que je vous écris en ce moment même…..

Luv U, Alix!

ALIXAUTOURDEMAMAN…..

Ou ENCOREDUMONDE, c’est au choix! Oui messieurs dames, comme dans les cross-over de séries américaines, où Les Experts Vegas rencontrent les Experts Manhattan, depuis hier, alixautourdumonde.com et www.encoreunemaman.com vont coexister pendant une quinzaine de jours!!!!

J’ai finalement retrouvé, après une si longue attente, une si longue route à travers la morne plaine (on se serait cru à Waterloo…) qui file vers le nord de l’état de New York , une si courte queue à la douane canadienne (j’adoOOOore déjà l’accent des gens du cru!), nous sommes arrivés dans la fameuse rue Alain, où réside ma désormais meilleure copine, EMMA!

LA MAISON DU BONHEUR

Je suis arrivée de Californie, et nous nous sommes habitués quelque peu au froid en atterrissant à NYC, où soufflait une bise à édenter un mammouth, puis nous avons regardé le thermomètre descendre régulièrement pendant notre traversée…. 30°, puis 24, puis 22, je vous la fais brève, il annonce finalement 11°F, ce qui représente…. -11°C! Le transfert entre la voiture et la belle maison d’Emma est bref, mais intense, en terme d’écart thermique, d’autant que je ne suis pas encore équipée de chaussures adéquates…. Mais une douce chaleur me remplit le corps et le coeur, lorsque les retrouvailles prennent place.

Vous ne serez pas étonné, cher lecteur, de savoir que je suis déjà passée par le vendeur de chaussures, et que je chausse désormais une magnifique paire de Kamik, bottes de neige résistant à -40°, et de plus produites à Montréal. Gants et bonnet complètent évidemment le dispositif!!!!!

BUTTERFLY

J’ai bien dormi dans mon petit lit, et j’ai aussi beaucoup joué avec EMMA, tout en m’occupant de Hugo, son petit frère d’à peine 3 mois!

MY NEW BEST FRIEND

La vie ici a l’air très douce, et, rassurez-vous, la maison est parfaitement isolée, nous avons résisté à une journée autour des -20° aujourd’hui!

Et, comme nous n’allons pas nous laisser abattre par de telles températures, nous prenons quand même l’air, en allant par exemple marcher dans le parc de Montroyal, après avoir traversé le Saint-Papa (vous savez, le grand fleuve qui traverse la province du Québec, que d’aucuns appellent aussi le Saint-Laurent…), qui est gelé! J’en ai ainsi déduit que les bateaux pris dans la glace doivent « se geler les miches »!

PaMan m’ont fait le plaisir de m’offrir une luge, que j’essaierai dès que je serai réveillée (vous savez tous que j’écris beaucoup de ces billets pendant mes siestes!), et j’attend avec impatience que nous partions vers Mont Tremblant, pour voir le grand nord, le vrai, avec ces lacs pas milliers, ses forêts à perte de vue, et toute cette neige!!!!

Mais en attendant, je me remets au français, et j’ai ainsi revu, pour la première fois depuis des mois, un journal télévisé dans la langue de Molière…. Essayez de deviner la nouvelle qui est lancée par la présentatrice en analysant les têtes de chacun, c’est un défi….

THE ALL OF US

Alors en attendant vos propositions, je vous fais des becs, comme on dit ici, et vous dis à bientôt!

Alix.

ANGES DECHUS??????

Bon, je ne vous ai laissés qu’il y a peu, mais je sentais que vous en redemandiez….. Notre aventure continue, ne connaissant ni les week-ends, ni les vacances ;-)!!!!! Après avoir donc traversé le temps et simultanément la ville de Julian, nous avons rejoint la côte  Ouest, pour une dernière ligne droite vers la Cité des Anges. Nous parcourrons pour atteindre ce but plusieurs plages mythiques californiennes, Oceanside, Laguna Beach, Newport, ou encore Huntington Beach, célèbre pour son swell (pour les ignares qui ignorent, le swell, c’est la houle, et donc le surf!).

HUNTINGTON BEACH

HUNTINGTON 2HUNTINGTON 3

PaMan m’ont gentiment informée que la pollution de l’air faisait de magnifiques couchers de soleil, et ils ne s’y sont pas trompés, did they?

En parlant de PaMan, la première moitié commence à fatiguer de ce nouveau métier de chauffeur poids-lourd, surtout en zone urbaine. Et Papa regrette amèrement (j’exagère, comme d’habitude) de n’avoir pas loué la taille en dessous….. Bref, nous allons tenter de rejoindre le centre ville de Los Angeles, ville réputée pour en être dépourvue, par le train, ou le métro. Nous arrivons donc à Long Beach, où nous pouvons admirer la gracieuse silhouette du Queen Mary (PaMan chantent Sardou à tue-tête, ils sont fous ces parents…), et parquons le monstre à roulettes, pour emprunter le métro. La traversée relève d’une virée au Mexique, puis d’une balade en zone industrielle, puis d’une immersion en zone de guerre, avec voitures sur parpaings et fenêtres de maison obturées par des panneaux de bois, et j’ai un peu la trouille de la faune qui traine à l’entour. Lorsque nous arrivons finalement sains et saufs downtown LA, nous nous retrouvons dans une zone d’immeubles gouvernementaux, de parcs, où…il n’y a quasi personne! C’est un sentiment bizarre qui s’empare alors de nous, les voitures sont aussi absentes que les piétons, nous sentons furthermore une forte présence des forces de l’ordre…. C’est vraiment spécial. Ayant lu quelque part que la vue depuis le sommet de l’hôtel de ville est belle,

CITY HALL

Ce qui semble logique au vu de la hauteur du bâtiment (qui sert de décor dans Superman, entre autres!), nous passons la sécurité et montons, sans plus de formalité que ceci, admirer le paysage. C’est chouette! Nous voyons ainsi les collines qui dominent Hollywood,

HOLLYWOOD

Le Walt Disney Concert Hall, qui est vraiment marrant lorsqu’il brille de tous ses feux, et des banlieues, littéralement à perte de vue.

WD CONCERT HALL

Papa ne peut évidemment pas s’empêcher de faire le zouave, et Maman d’approuver en immortalisant l’instant, nan mais j’vous jure, ces deux là!!!!

DAD IS THE BEST LA MAYOR EVER

Un petit tour dans le métro, et nous voici sur Hollywood Boulevard, et le fameux Walk of Fame! Bon, je trouve que l’endroit est totally weird, et les allumés, clodo, musiciens ratés sont plus nombreux que les Starbucks, ce qui n’est pas peu dire. C’est quand même marrant, j’arrive à mettre mes mains dans les empreintes laissées en 1935 par Shirley Temple, délire!

SHIRLEY TEMPLE

PaMan me trouveront même, délicate attention, l’étoile de Mickey Mouse, mon idole du moment (il y a plein de gens qui sont déguisés en Mickey qui trainent dans la rue, mais je déclame que ce ne sont pas les vrais!). Avant de quitter LA, nous passons par le quartier historique, et pouvons admirer la plus ancienne maison de la ville, qui aura 200 ans en 2018… L’histoire de ce pays est décidément bien courte, n’est-ce pas?

Après une dernière nuit passée dans le camping car, nous rendons ce dernier, avant de nous diriger vers les célèbres Santa Monica et Venice Beach. La Californie est vraiment la dernière frontière, en tout point. La route 66 s’arrête ici,

ROAD 66

Des gens vendent des blagues (t’es remboursé si tu ne rigoles pas….) 1$, ONE BUCK'S JOKE

Et les municipalités mettent les panneaux à l’envers……

ECINEV

Je vous écris donc de l’hôtel, pour une des très rares nuits que nous aurons passée dans ce type d’hébergement, avant nous envoler demain pour New York City, pour ensuite rejoindre Montréal, et ma copine Emma, dont je n’arrête pas de parler, et à laquelle je n’arrête pas de penser.

LAST FRONTIER

Le temps passe si lentement, parfois (cette remarque ne ferait surement pas plaisir à PaMan, qui réattaquent le boulot dans pas si longtemps!!!!!)!!!!!

XXXX Alix.