LE CHOCOLAT…

L’aventure continue, et, comme j’ai été sage, PaMan ont décidé de ne pas me priver de désert…. Au son d’une musique Rock dont je vous laisse deviner les auteurs (le nom des photos devrait vous aider….), PaMan nous dirigent vers le Joshua Tree National Park, où nous avons prévu de rester quelques jours.

WHERE THE STREETS HAVE NO NAME

Ce parc est donc célèbre pour ses arbres de Joshué, qui en parsèment la partie la plus élevée en altitude. Pour simplifier, je dirais que sont des yuccas qui ont réussi, mais le résultat est étonnant, et très beau. D’autant que les montagnes qui entourent le parc sont souvent enneigées, que le ciel est très menaçant, apportant une dimension dramatique (c’est un mot que les ricains adoOOOorent utiliser pour décrire des paysages peu communs!) à l’endroit. Nous pouvons également observer la -parait-il- fameuse faille de San Andreas, qui permet à la côte ouest de USA de s’éloigner d’un pouce par an de la côte est…. Nous sommes sur un terrain granitique, et PaMan retrouvent des types de paysages qu’ils ont déjà croisé dans leurs voyages, de l’Australie à la Tanzanie. Ces billes de granite sont vraiment magnifiques, et nous restons souvent en arrêt devant les prouesses d’équilibriste qu’affichent certains blocs!

ONE TREE HILL

Nous randonnons au milieu de ces petits massifs, qui abritent de riches écosystèmes du vent, tout en leur procurant de l’eau en quantité raisonnable (je vous rappelle que nous sommes dans le désert….), comme ici à Hidden Valley. Des pins poussent, des cactus poussent, et nous rencontrons aussi des Roadrunners, vous savez, l’oiseau de « BipBip et le Coyote »; nous verrons d’ailleurs aussi un coyote… Nous croisons également pas mal de grimpeurs, qui ont trouvé dans ces blocs une incroyable variété de voies de toutes difficultés.

BULLET THE BLUE SKY

WITH OR WITHOUT U

Les rangers se souviendront qu’il a plu dans la Joshua Tree National Park, c’était…..quand il y avait la famille française….. Et oui, ne rigolez pas, il pleut ici 5cm d’eau par an, et nous avons donc la chance, appelons cela comme ça, de jouir de ce rare spectacle…… La pluie tambourine ainsi sur le toit de notre palace à roulettes les 2 nuits que durera notre séjour! Que l’on se rassure, il en faut plus pour nous décourager, et nous gravirons quand même la Ryan Mountain (300m de dénivelé pour mes petites jambes),

RYAN MOUNTAIN

Nous irons explorer les vestiges d’anciennes mines d’or,

MOTHERS OF THE DISAPPEARED

Et pourrons même expérimenter un peu en faisant de drôles de photos nocturnes (vous savez que je vous aime?)…

RED HILL MINING TOWN

Notre virée se termine par l’observation d’une colonie de Cholla, une espèce de cactus très chouette, qui n’a rien d’autre à faire que produire des graines stériles, car il a trouvé un moyen plus efficace pour se reproduire…. J’en perds mon latin!

EXIT

Nous quittons le parc après avoir également observé des oasis pavées de palmiers natifs, qui forment un étonnant contraste avec la sécheresse (ça me fait tout bizarre d’écrire cela alors même qu’il pleut!) environnante. Nous traversons une chaine de montagnes qui répond au doux nom de Chocolate Mountains, j’adoOOOore ce pays et leur façon de baptiser les endroits matter-of-factly!!!!!!!

Direction, le désert! Il faut dire que la Californie n’est pas vraiment le jardin d’Eden. La Central Valley est fertile (lisez ou relisez « Les Raisins de la Colère »), mais pour le reste, le minéral l’emporte souvent sur le reste. Nous allons donc visiter le désert d’Anza-Borrego, après avoir traversé la Mecque (pas celle à laquelle vous pensez, mais plutôt Mecca, Californie ;-)). Nous arrivons de nuit -et sous la pluie- à Borrego Springs, le point d’entrée du parc. Nous campons dans un super RV Park, et trainons un peu le lendemain matin, puisque…. il pleut, et allons à la poste pour vous envoyer, chers lecteurs, des cartes postales! Nous tombons alors un peu par hasard sur un français, qui nous dit qu’il est restaurateur dans ce petit village au milieu de nulle part (à 90 min de San Diego, ceci étant) depuis 6 ans. C’est marrant, un français par ici! Mon sang ne fait qu’un tour lorsqu’il nous parle de pain, de croissants et de pains au chocolat, vous pensez bien! Nous nous reverrons, pensé-je….

Une tentative de randonnée ratée (il pleut) plus tard, Nous décidons de finir la journée tranquilles, au campground du parc, à observer des colibris, et des plantes qui se mettent déjà à fleurir (48 heures pluie, elles en profitent!!!!).

MOUNTAIN LAVEND

Nous allons ensuite plein d’espoir boire un verre chez Yves, mon nouveau pote, mais, à 18h00, le restau est complet. Ils sont fous, ces américains! Je ne repartirai toutefois pas les mains vides, et le lendemain (ce matin, en fait, puisque je vous écris en date du 27, sans savoir quand je pourrai poster ce billet)…..

MIAM MIAM

GROUNCH

Mon premier pain au chocolat de ma courte vie!!!! A Borrego Spring, Californie! Vous vous doutez que j’apprécie le moment à sa juste valeur!!!!!

D’autant que le temps est redevenu normal, et que nous allons donc reprendre où nous avions arrêté la promenade d’hier. C’est mieux quand il fait soleil, vous pouvez me croire.

IN GOD'S COUNTRY

Nous nous dirigeons donc dans le lit d’un wash vers le sommet d’une vallée qui recèle une oasis, où pullulent les California’s Fan Trees, qui sont vraiment de très chouettes palmiers, bien qu’ils, grande déception pour moi, ne produisent pas de noix de coco….

FAN TREES

Pour fêter ça, retour au « French Corner », le restau français (humour belge, le French Corner se trouve sur un rond-point, par définition dépourvu de coin….), pour retrouver un peu de raffinement dans ce monde de brutes. L’établissement est aussi une boutique, et Yves importe des conteneurs de produits chinés aux foires à la brocante de France et de Navarre, dont raffolent les Californiens en mal d’histoire, et d’authenticité. Nous sommes un peu comme à la maison, et je passe un super moment, d’autant que j’ai droit à une MOUSSE AU CHOCOLAT offerte par le chef!!!!! On voit que c’est dimanche….. Je quitte l’endroit à regret, FRENCH CORNER

J’aimerais bien revoir Yves, qui passe chaque année quelques mois en France, dans sa maison des environs de Nîmes. Sur les conseils de ce dernier, nous allons donc découvrir (et goûter une délicieuse apple pie) une petite ville typique et charmante à la fois, qui répond au doux nom de Julian,

JULIAN

Non sans avoir observé de drôles de bestioles  qui parsèment le désert….

SCORPION

DRAGON

Quand je vous dis qu’ils sont fous, ces Ricains…..

Enfin, Je vous aime!

XXX Alix.

4 réflexions au sujet de « LE CHOCOLAT… »

  1. Un pain au chocolat français en Californie !!!! as-tu réussi à le finir ? (même si je n’ai aucun doute sur la réponse…). Gros bisous à tous les trois…

  2. Encore trop bien !!!au fait Lulu : Josiane Balasko dans un crime au Paradis !!!!Denis Soto pense que je bois autant de vin rouge quelle dans ce film ……Bisous la famille
    Marielle

  3. Sympa…les découvertes….et la nostalgie des Français vous manquent…n’est-ce pas ? Je me réjouis de vous revoir….Alix est une petite gourmande et vous avez une fille très jolie…..Alors continuez bien l’aventure et à bientôt ! Laurette: Bisous:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s