IT’S RAINING AGAIN……

Je ne suis pas vraiment une fan de Supertramp, mais le titre s’impose. Bon, il est vrai qu’en décidant de visiter la côte ouest, nous ne mettions pas toutes les chances de notre côté, puisqu’il pleut ici environ 15000mm d’eau par an, record mondial parait-il, et que nous avons été servis….

Où en étions-nous restés? Oh, juste avant la pluie, en fait, alors que nous trainions un peu, en se disant que la météo avait l’air de s’améliorer. Nous nous dirigeons donc plus ou moins gaiement vers le Fox Glacier, une langue de glace qui descend à 250m d’altitude, et le déluge commence alors à s’abattre! Papa s’arme malgré tout de courage -et de sa Patagonia- pour affronter le chemin qui mène au pied du glacier.

Le retour se fait au pas de course, alors que Maman et moi lisons tranquillement de belles histoires de loup qui se prend pour un autre dans un camping car où règne une parfaite température….. Mon Papa arrive alors trempé, et, comme une erreur de paquetage l’a conduit à devoir survivre 19 jours avec un seul pantalon, il enfile un caleçon long, puis son short, histoire d’être présentable pour aller déjeuner au restaurant!

Nous tuons ainsi le temps au Lake Matheson, en dégustant un excellent et rassérénant gâteau au chocolat, puis filons vers le glacier suivant, qui répond au rugueux nom de Franz Joseph Glacier (baptisé du nom de l’empereur d’Autriche-Hongrie, d’après le souvenirs de PaMan), où nous arrivons sous une pluie tout à fait acceptable. La veste de Papa a pu sécher, les chaussures sont toujours trempées, mais une paire de chaussettes propres permet un relatif confort, pour aller rejoindre la base de ce second glacier du jour…..

C’est chouette! Mon premier glacier me laisse une impression bizarre, nous avons du pour l’atteindre traverser une forêt pluviale avec des fougères de 10m de haut!!!!

Nous commettons alors l’erreur de vouloir poursuivre la balade, et là…… Déluge n°2! Je cours pour essayer de suivre mon Papa qui, je cite, « en a ras le bol », et se fait pourtant doucher pour la deuxième fois de la journée!!!!! Re-essorage des chaussettes et du caleçon, tournée de sèche linge (heureusement que le camping est bien équipé) pour les vestes « étanches », et tournée pour nous trois, au bar du coin,

La ligne du bas aurait du nous mettre la puce à l’oreille!!!…..

Les prévisions météo du lendemain n’étant pas plus favorables, nous choisissons de ne pas attendre en « perdant » une journée jusqu’au retour du beau, et filons vers le nord, après un magnifique détour vers le hameau d’Okarito vers un autre point remarquable de la côte, les Pancakes Rocks. Vous vous doutez bien que je ne peux que saliver à l’énoncé de ce doux nom, j’en bqave siur le clacvier….

Une charmante route nous offre de somptueux panoramas sur la côte ouest, et ces fameux pancakes en dolomite (demandez à Tonton Eric pour les explications, PaMan n’ont pas l’air d’avoir trop suivi ce cours en sciences naturelles…), associés à une marée haute et à une houle puissante nous en font voir de toutes les couleurs….. La houle s’écrase sur les falaises, les blow holes soufflent leurs panaches de vapeur, les piscines naturelles résonnent d’un ressac assourdissant, tandis que sternes et autres mouettes se jouent des éléments pour se nourrir et nourrir leurs petits!

Un douloureux dilemme s’offre alors à nous, le temps commence à manquer, et nous devons gérer au mieux le retour vers Christchurch! Papa, qui trouve qu’il a déjà assez conduit, propose de retourner vers l’est via un col, d’y passer la nuit, de randonner un peu, avant de filer vers Christchurch, et de visiter la péninsule qui a vu l’arrivée des français en Nouvelle-Zélande, quelques jours trop tard, puisque les anglais étaient déjà en effet en train de planter le drapeau!!!!! Chui morte de rire!

Nous arrivons donc à l’Arthur’s Pass en fin d’après-midi,  et randonnons à l’entour, pour admirer de belles cascades,

Puis nous installons sur le campground du Department Of Conservation, qui se trouve à quelques mètres de la voie de chemin de fer reliant Christchurch à Greymouth, et passe donc par le col, 920m d’altitude. Nous pensons être tranquilles, mais les trains se succèdent, et nous finissons par nous endormir tous ensemble, sous le maximum de couettes, car il fait froid, très froid. Papa se lève courageusement le lendemain pour faire chauffer mon bibi au bain-marie, et chauffer par la même un peu le camper (Papa a même imaginé ouvrir la porte du frigo pour réchauffer l’habitacle…)…. où il ne doit pas faire beaucoup plus de 0°C. Nous allons donc nous réchauffer autour d’un café et d’un cookie, avant d’entamer une jolie rando, par trop adaptée à mes petits pieds….

Nous entamons ensuite la redescente vers la côte est, et, après être passés par Springfield,

Nous roulons vers la péninsule qui nous accueillera pour une pénultième nuit de camping, à Ockain’s Bay, une magnifique plage, doublée d’un estuaire, où nous nous promenons longuement, avant un retour sur Christchurch et une escale tout à fait technique ménage, drop off du camper, etc…

Mais je dois quand même vous parler de notre visite d’Akaroa, une charmante petite bourgade nichée au bord d’un fjord, qui a donc vu arriver les français au 19ième, et capitalise BEAUCOUP sur cet événement. Les rues sont en (mauvais) français, les boutiques ont des noms (en mauvais) français, et ce sont les drapeaux tricolores qui flottent aux fenêtres, pour le grand plaisir des nombreux touristes…

L’endroit est néanmoins magique, calmement posé dans un espace temps différent du nôtre, avec de vieilles maisons, des rues piétonnes, une belle promenade au bord de l’eau.

Ces paysages bucoliques ont tendance à m’endormir, et c’est pourquoi je vous laisse, maintenant!

Alix.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s