THE SOUND OF SILENCE

Salut tout le monde! Vous suivez nos aventures? Vous n’allez pas être déçus….. PaMan ont voulu aller voir des fjords…. dans le bien nommé Fiordlands National Park. Sauf qu’ici, les fjords s’appellent des sounds (son en anglais, d’où le mauvais jeu de mot du titre de ce billet, utilisé également par de TRES nombreux tour operators locaux…).

Direction le Sud, donc, depuis Wanaka, où j’ai dormi dans le lit avec PaMan, car j’avais peur de la pluie qui tambourinait littéralement sur le toit du campervan… Au réveil, la pluie a cessé, et la neige est descendue bas, très bas….. 700m d’altitude, en fait. Sans chauffage dans la maison à roulette, pour cause de « informal camping », sans électricité donc, les ablutions sont faites à vitesse V, et nous attaquons gaiement une petite route de montagne, passant par un col à 1000m d’altitude -si vous me suivez, vous savez déjà que nous aurons au moins les pieds dans la neige- en nous arrêtant à Cardrona, petit village fameux pour son hôtel,

Où nous faisons connaissance avec des Québécoises de Québec City, puis des helvètes de Zürich, que nous recroiserons d’ailleurs plusieurs fois. La route qui mène au col nous a été présentée au Visitor Center comme une route dangereuse, de montagne, enneigée….. et nous suivons donc tranquillement une route de montagne tout à fait normale, qui tourne, qui monte et qui descend…..

Arrivés au col, nous faisons une petite halte, histoire de se dégourdir les jambes et de faire une improbable (je vous rappelle que nous sommes ici en fin de printemps, l’équivalent d’un 6 mai boréal) bataille de boules de neige…..

En suivant les conseils donnés par Martin, le pote de Papa, nous nous arrêtons pour observer avec curiosité une rangée de boites à lettres toutes plus bizarres que les autres, à Arthur Point, et comme vous le voyez, les habitants, pour la plupart millionnaires au vu des maisons environnantes, se sont fait plaisir. Les numéros ne se suivent pas, les fûts de bière et les poissons sont voisins avec les cafetières, qui font ami ami avec les chaussures de jogging……

J’adoOOOore ce genre de mise en scène foutraque, ça me fait aimer le genre humain…. Nous arrivons pendant ma sieste à Queenstown, et je ne manque apparemment rien de cette capitale mondiale (d’après ses habitants) des sports extrêmes. Nous ne faisons que passer, et ne pratiquerons donc ni base jump, ni chute libre, ni jet boat ou rafting….. Nous suivrons par contre le bord du lac en direction de notre prochaine étape, une ville du nom de Te Anau. Les colons ont eu tendance ici à garder les noms d’origine, et ce sont parfois 10 syllabes qui se suivent pour baptiser telle ou telle ville ou rivière!

PaMan sourient en voyant que de la neige fondue tombe maintenant sur la route, puis ils rigolent franchement lorsque les balais d’essuie-glace du campervan évacuent du grésil… Leur sourire se crispe quelque peu lorsque des pattes de chat commencent à tomber,  et à blanchir les bas-côtés, les toisons des nombreux moutons, et les alpages environnants…..

Ils rient jaune lorsque la tempête semble s’installer, puis respirent lorsque nous arrivons à bon port, dans le charmant et venté village de Te Anau, la porte du Milford Sound. Nous avons décidé de passer ici 2 nuits, dans le confort d’un vrai camping, et je me ressource en prenant mon premier bain depuis quelques jours, et en regardant un peu la télévision….. Les possibilités d’exploration des fjords et glaciers environnants sont infinies, par avion,

Ou en car, puis bateau, formule que nous choisissons, car Papa n’a pas envie de conduire ces prochains jours. Départ au petit matin, nous avançons d’abord dans une large vallée glacière,

Avant de nous enfoncer plus profondément dans les Alpes néo-zélandaises…. et quand je dis profondément, je pèse mes mots!

La route est magnifique, elle a été construite à la suite de la crise de 29 pour donner du boulot aux pauv’gars du coin…. une rapide descente nous amène de 1000m au niveau de la mer en quelques km, et nous embarquons sur le bateau à bord duquel je découvrirai mon 1er Fjord, qui ne sera donc pas norvégien, n’en déplaise à Tonton Eric.

C’est un bateau très confortable, équipé pour 140 passagers, alors que nous ne sommes qu’une petite trentaine! Le capitaine m’ouvre ses portes,

Et le Sound nous offre ses merveilles. Les parois tombent à pic ou presque de 1700m, les chutes d’eau tombent directement dans la mer,

Les dauphins, les pingouins et autres phoques se prélassent dans les eaux calmes et poissonneuses du fjord…

Je me fais même une copine, qui répond au doux nom de Georgia, avec laquelle je joue à tout et rien, y compris à cache-cache….

La journée se termine après un retour sans encombre, et une bonne heure passée au terrain de jeux du coin, super, comme d’habitude.

Oh! J’ai omis de vous signaler que j’ai une nouvelle paire de moufles en laine d’opossum et de mérinos, qui m’ont parfaitement tenue au chaud pendant ces derniers jours!

Après une somptueuse promenade au coeur de la forêt pluviale du Central Otago,

La suite de notre périple austral nous emmène vers le sud de l’île du Sud, où les moutons sont vraiment plus nombreux que les humains (7moutons par habitant, moyenne nationale…). Nous passerons une nuit de camping informel dans une localité minuscule, au bord de l’océan austral, qui nous offrira un chaleureux accueil et un très beau coucher de soleil,

Puis continuons notre route au sud vers les Catlins, dont je vous parlerai plus tard. Mais soyez prévenus, si vous en avez marre des phoques des phares et des plages désertes, inutile de lire mon prochain billet!

Je vous embrasse tous bien fort depuis les bras de Morphée (oui, les petites filles bloguent en rêvant…),

Alix.

Publicités

2 réflexions au sujet de « THE SOUND OF SILENCE »

  1. Tchao les loulous. Nous venons de recevoir votre carte postale, merci à tous les trois , ça nous a vraiment fait plaisir d’avoir de vos nouvelles ( nous vous suivons tout au long de votre périple mais en découvrant cette petite carte ds notre boîte aux lettres c’était différent! Lolo au fait Jmi me dit de te rappeler: qu’il espère que tu lui a rapporté un tee shirt de chaque pays traversé!!!! Et surtout étant donné qu’il a pris un peu de poids , il lui faut du XL au lieu du L habituel……. Ah c’est une blague, quoi que pense y quand même….un seul lui fera plaisir. Vous avez l’air d’aller bien, quel incroyable voyage!!!! Bravo à vous deux car je ne pense pas que bcp de personne serait capable de faire la même chose que vous. Profitez bien, bonne continuation,soyez prudents et prenez bien soin de vous trois. À très bientôt. Nous remontons à Flaine mardi, UPS en n’a assez de garder les colis. Allez encore 2 ans et on vend!!!! Bisous

  2. Ping : DE L’ÉDAM, DES DAMES, ET DES PÉTARDS… | alixautourdumonde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s