2 OCEANS, SINON RIEN!!!!!!!!

Je ne savais pas que l’on pouvait voir 2 océans différents en simplement tournant la tête, ou en traversant une route! J’en ai pourtant fait l’expérience avec PaMan, et bien sûr ma Mamie d’Amour….

Nous sommes en effet repartis sur les routes pour une promenade vers le sud de Perth pendant 3 jours. Au programme, dauphins, baleines, caps, vignobles, plages…. je suis fatiguée au simple fait de me souvenir de toutes ces belles choses (enfin, pas les dauphins, car ces derniers n’étaient pas au rendez-vous…).

Notre première journée se passe à rouler vers le Sud. Nous pique-niquons au bord de la plage ventée de Géographe Bay, et allons digérer en parcourant à Busselton une jetée qui avance de 2 kilomètres dans l’océan Indien.

Cette promenade est marrante, nous voyons plein de pêcheurs, dont une dame maladroite qui n’arrive pas à saisir sa prise, qui retourne en rigolant (enfin, c’est ce que je pense) dans l’eau….La région que nous parcourons est recouverte de forêts de karris, une espèce d’eucalyptus immense, dont l’exploitation au siècle dernier a rendu nécessaire la construction de cette jetée, pour que les cargos puissent embarquer leur précieuse marchandise vers les Indes, l’Angleterre ou l’Afrique du Sud, et ce malgré leur fort tirant d’eau.

PaMan  et Mamie continuent la route pendant ma sieste, et longent les magnifiques et désertes -nous sommes pourtant dimanche- plages de la baie.

Meelup Beach, ainsi que Eagle Bay nous épatent, les paysages sont fantastiques, malgré le temps qui commence à se gâter. Mon réveil tombe pile-poil avec notre arrivée à Cape Naturaliste, où nous faisons la seconde promenade du jour, sur une lande superbe, encore fleurie (nous sommes au sud de Perth et la floraison bat ici encore son plein), surplombant une mer où s’ébattent de très nombreuses baleines, sur leur route vers l’Antarctique. Nous voyons aussi beaucoup de traces de kangourous, mais ces coquins sont cachés, sans doute à l’abri des grains qui s’annoncent.

Nous finissons la journée en cherchant un hébergement, puisque nous sommes partis à l’aventure, sans savoir où nous allions dormir!!!!! Yallingup, petit village de riches surfeurs et de non moins riches hippies nous accueillera donc pour la nuit, et nous louons une « cabin » dans le camping du coin. Bon, nous sommes un peu affolés par les tarifs, mais nous nous consolons en allant voir la mer et la plage, sublimes, qui s’offrent à nous. Je peux même aller au terrain de jeu local, où j’apprends par émulation à faire de la balançoire toute seule!!!!

La soirée se passe tranquillement, je partage ma chambre avec Mamie, j’adore!!!!!!!!!!!

Lundi commence comme un lundi, sous la pluie… Le vent soufflant, les grains ne sont pas très longs, mais nous empêchent néanmoins de faire de grandes balades… nous retournons gaiement sur la plage de Yallingup, qui nous offre des contrastes et des couleurs hors du commun… Rochers, sable, récif corallien, eaux turquoise…..

Nous suivrons aujourd’hui Caves Road, une route qui, vous vous en doutez, file le long de nombreuses grottes (la côte est calcaire) entre 2 caps. Au nord, le Cape Naturaliste, qui tient donc son nom d’un des bateaux de notre pote Baudin, qui a roulé sa bosse sur les côtes ouest et sud de l’Australie (j’en ai déjà parlé dans mon billet sur Kangaroo Island, pour ceux qui suivent), et au sud, le Cape Leeuwin, qui tient son nom d’un explorateur hollandais dont tout le monde se moque (chui pas chauvine, non Monsieur!!!)… Cette route des grottes nous mène d’abord à Margaret River, haut lieu du surf et du vin, et les domaines défilent en effet,

Rivalisant de démesure dans les entrées, avec lacs, statues, portiques parfois, le tout parfaitement kitschissime…. Le temps n’est pas au beau fixe, et ce spot de surf mondialement connu ne nous montrera pas un seul surfer sur l’eau! Nous passons entre les gouttes pour pique-niquer à Levelly Beach, à l’embouchure de la rivière Margaret,

Puis continuons vers le sud, où 2 océans se rejoignent donc… Weird, isn’t it? A quelques dizaines de mètres l’un de l’autre, Océans Indien et Austral sont de plus en cette fin d’après-midi très différents : L’Indien est très agité, au vent du cap, tandis que l’Austral est d’un calme presque parfait, comme vous le voyez….

Si vous vous demandiez encore si Maman n’était pas une excellente photographe, vous venez d’avoir la réponse….. Mamie quant à elle est aux anges, elle ne connaissait ni l’Indien, ni l’Austral…

Cette seconde nuit se passera à Augusta, où nous réservons 2 chambres dans une YHA. Mamie est heureuse de cette première expérience dans une auberge de jeunesse à 77ans, et ne se sent finalement pas seule du tout, puisque les retraités sont ici supérieurs en nombre par rapport aux « jeunes »… et plus ouverts, également, puisque nous taillons la bavette avec un couple de grey nomades venus en WA découvrir une partie de leur grand pays…

Après une nuit calme, nous reprenons la route pour une localité charmante répondant au doux (?) nom de Pemberton, nichée au coeur d’une forêt de karris tous plus grands les uns que les autres. Une piste nous guide vers le Warren National Park et son Bicentennial Tree, un Eucalyptus de 75m de haut, flanqué de barreaux d’échelle permettant à tout un chacun son ascension. La pluie nous empêche de le gravir, mais nous ne nous avouons pas vaincus, et prenons plaisir (sauf Papa, qui conduit la limo sur une étroite et glissante piste de terre rouge), à lever les yeux vers le cimes de ses majestueux eucalyptus géants, tous plus beaux et grands les uns que les autres…

Le déjeuner (j’adOOOOOre les chicken nuggets trempés dans du ketchup…..) vite avalé, nous retentons notre chance au Gloucester Tree, qui, du haut de ses 61m, nous fait de l’oeil. PaMan se chaussent correctement et gravissent les 137 « marches » qui conduisent à une plateforme d’observation… Ces installations sont au départ conçues pour que les rangers puissent faire le guet et repérer les départs de feux de bush très rapidement, mais quelques arbres ont été aménagés à des fins plus… touristiques. La vue est spectaculaire, PaMan sont tout petits, vus d’en bas!

Papa accomplit ensuite l’ascension horizontale d’un karri fraichement abattu (oui c’est lui, tout petit au fond!!!),

Et nous prenons ensuite la voiture pour rentrer à la maison (de Perth), qui est loin, mais loin!!!! pour clore notre séjour australien, puisque nous partons dimanche soir qui pour Cran-Gevrier, qui pour la Nouvelle-Zélande!

LUV U,

Alix.

Publicités

4 réflexions au sujet de « 2 OCEANS, SINON RIEN!!!!!!!! »

  1. Je rêve, ou « vilain papa » voulait emmener petite Alix à la cime de l’arbre !!! ??? bourreau d’enfant ( elle ne semble pas traumatisée ). Bises à tous les 4

  2. Mille mercis pour votre carte postale, une fenêtre de rêve s’est ouverte dans la grisaille d’Octobre !
    Quelle aventure formidable, continuez votre périple et laissez-nous encore de belles photos à contempler.
    Elodie, Cyril & Raphaël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s