ESCAPADE DANS LE SUD….

Qui revient par ici à une montée en Normandie, je vous rappelle que nous ne sommes pas dans la même moitié du monde….

Nous avons donc fait de petites valises pour découvrir, sur les conseils de nos hôtes (un mot qui prend tous ses sens lorsqu’on pratique comme nous l’échange de maisons…), et de notre vieux Lonely Planet la côte sud des Nouvelles Galles du Sud.

Un bref aperçu de l’itinéraire (il faut souvent aller tout droit, dans ce pays où il y a peu de routes, par rapport à sa taille), nous promet une promenade de santé de 200 km, disons 3 heures avec un arrêt pipi pour moi, en autres…

Nous arrivons 6 heures plus tard, après d’innombrables traversées de villages, des limitations de vitesse à 80 km/h la plupart du temps, l’obligation de rouler du mauvais côté de la route, et de la pluie pour couronner le tout…..

Ma patience est récompensée lorsque nous croisons des kangourous en train de paître paisiblement dans le jardin d’une maison,

En plein village, nous regardant à peine, ou comme des touristes, que nous sommes d’ailleurs.

Nous nous installons donc dans un…. disons bungalow, ou plutôt un grand « immobile home », en préfabriqué, au bord d’un lac salé du nom de Saint Georges Basin,

http://www.maps.google.com

En tapant 158, Sanctuary Point Road, Sanctuary Point, New South Wales…

Où les cygnes croisent les pélicans, et où les kangourous viennent chercher le pain à la terrasse des maisons…..

Après une nuit fraiche, nous commençons la journée sous un ciel menaçant et dans le Parc National de Booderee, qui couvre la partie Sud de notre destination, Jervis Bay.

Le Guiness des records a paraît-il officiellement accordé la blancheur la plus blanche au sable des plages de la baie, Bahamas, Tahiti et autres destinations vendant des plages de sable blanc, rhabillez-vous!!!!!!

Le ciel est aussi noir que le sable est blanc, et je vous assure que nous sommes avec PaMan vite consolés de ce mauvais temps grâce à une lumière extraordinaire; les nuages se déchirent, laissant passer une raie de soleil, les grains se succèdent, laissant se dessiner des magnifiques arcs-en-ciel, l’eau est d’une clarté incroyable, et nous l’imaginons, cette eau, lorsque le soleil brille, d’une beauté bouleversante (attendez un peu, si vous pensez que je m’emballe)

…. Les falaises cèdent parfois la place au sable, et nous cherchons alors, en vain, les baleines dont nous savons qu’elles migrent en ce moment vers les eaux chaudes du nord de l’Australie pour s’accoupler. Papa aperçoit des dauphins en train de chasser, grâce à des nuées de mouettes profitant du remue-ménage généré par les premiers.

La journée  se termine tranquillement par des jeux pour moi,

Et j’ai même le droit de regarder ABC3, la chaine sans pub (la seule chaine sans pub, s’entend….) qui diffuse des dessins animés qui me permettent de me familiariser avec l’anglais. Je suis habituée aux rudes conditions de ce monde sauvage, et m’endors sans problème dans ma chambre où la température ne doit pas dépasser les 15°….. Merci Mamy pour mon pyjama en polaire, il me sert plus que je ne l’aurais pensé!

Notre réveil de ce jeudi se fait sous le soleil (je dois ici avouer que mon réveil, qui induit celui de PaMan, a eu lieu bien avant le lever du soleil :-o), et le paysage est tout à fait différent. Nous préparons vite notre matinée de découverte, et retournons dans le Parc de Booderee, où nous explorons d’abord les rives du bassin, avant de retourner à Green Patch Beach, Cave Beach et Wreck Bay Beach, qui rivalisent de beauté sous le soleil.

Ceci est le Saint George Basin,


Sur le retour (aussi long que l’allée, et aussi pluvieux à l’arrivée sur Sydney, mais Papa se débrouille comme un chef, surtout avec Maman en copilote…), nous nous arrêtons à Kiama, où sévissent 2 « blow holes », ou geysers produits dans des chambres volcaniques où l’air emprisonné est mis sous pression par les vagues, et évacué par des trous formés dans la lave par l’érosion. Bon, je suis un peu surprise et apeurée par le premier souffle, mais après, je rigole bien quand Papa ne voit plus à travers ses lunettes à cause des embruns salés produits par ledit souffle.

L’heure du goûter arrive à point pour visiter le plus grand temple bouddhiste de l’hémisphère sud, bizarrement situé dans une ville industrielle vilaine comme tout, et surtout dans la zone industrielle de cette ville…. Le domaine est magnifique, je me laisse guider par un(e) moine vers une cloche gigantesque que j’arrive néanmoins à actionner, puis à travers une pagode immense et magnifique, je rencontre un « happy Buddha » qui me fait bien rire, et d’autres moines, en fait surtout des femmes, qui jouent du tambour où du gong ou de la cloche…..

Quelques journées fantastiques, surtout pour une petite fille, comme vous le voyez….. Mon meilleur souvenir? Peut-être un chocolat chaud matinal, alors que ce n’est même pas le week-end!!!

Gourmande, Moi???????

Je vous embrasse, Alix.

PS: pour plus de photos, cliquez ici

Publicités

2 réflexions au sujet de « ESCAPADE DANS LE SUD…. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s